L’hiver arrive, les journées sont de plus en plus courtes, le soleil est de plus en plus rare… les besoins en vitamine D appelée « vitamine du soleil » sont donc plus difficiles à combler en hiver.

A quoi sert la vitamine D ?

La vitamine D joue plusieurs rôles dans l’organisme.

  • Elle agit d’abord sur la santé des os :
    • Elle permet l’absorption du calcium et du phosphore, participant ainsi à notre santé osseuse.
    • Elle assure une minéralisation optimale des os, du cartilage et des dents.
    • Un apport suffisant en vitamine D permet donc de diminuer les risques d’ostéoporose et autres maladies associées à une déminéralisation osseuse.
  • La vitamine D joue aussi un rôle anti-infectieux, anti-inflammatoire, et cardio-protecteur. Ainsi, de récentes recherches pointent vers un lien entre une déficience en vitamine D et un risque plus élevé de diabète de type I, de sclérose en plaques, d’hypertension, de maladies cardiovasculaires et même de certains cancers.

Où trouver la vitamine D ?

Le soleil est une excellente source de vitamine D. En effet, sous l’effet des rayons UVB, il y a une production de vitamine D à la surface de la peau.

Cependant, la simple exposition au soleil ne suffit pas à maintenir un taux adéquat en vitamine D, notamment en hiver, et plusieurs facteurs affectent la production cutanée de cette vitamine (l’âge, la pigmentation de la peau, les écrans solaires, l’heure de la journée, la saison et la latitude).

A défaut de soleil suffisant, on peut aussi trouver de la vitamine D dans l’alimentation (même si peu d’aliments contiennent beaucoup de vitamine D). On la trouve par exemple dans les poissons gras (harengs, saumon, sardines, maquereaux), certaines huiles de foie de poisson (morue, flétan…), le beurre et les œufs.

Les carences en vitamine D

Une grande partie de la population Française est en déficit d’apport de vitamine D. En effet, la France ne bénéficie pas d’un ensoleillement important et constant tout au long de l’année, permettant à notre peau de synthétiser assez de vitamine D.  Les mois d’hiver, notre taux de vitamine D est donc plus bas et nous pouvons en ressentir les effets : une faiblesse, des douleurs musculaires et un état de fatigue.

Comment savoir si l’on manque de vitamine D ?

Pour connaître son taux de vitamine D , il suffit de faire une prise de sang dans un laboratoire d’analyses biologiques.

Les suppléments en vitamine D sont-ils nécessaires ?

Pour certains groupes de la population, et notamment en hiver, la supplémentation peut être fortement conseillée, en respectant les doses recommandées : les nourrissons nourris au sein, les personnes de plus de 50 ans (car à cet âge, la synthèse de vitamine D par les rayons du soleil est diminuée), les femmes ménopausées.

Pour tous les autres, nous recommandons la consommation de poissons gras deux fois par semaine, et si possible d’huile de de morue, en attendant le soleil d’été pour recharger naturellement – et avec les précautions nécessaires – les batteries en vitamine D !

Pour en savoir plus sur les vitamines 

Laisser un commentaire:

*

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Nutrishape | Micronutrition 2015 © Copyright - CGU- Webam Studio

Les informations et services proposés (régime, bilan, conseils) ne peuvent permettre d'élaborer un diagnostic médical sur la santé, le poids et les besoins de l'internaute. Je-veux-maigrir.com n'offre que des informations générales et ne remplace en aucun cas, un diagnostic médical, ni une consultation médicale. Ce programme ne doit pas être suivi en cas de maigreur (IMC<18.5). En cas de grossesse, ou de régime alimentaire particulier suite à une prescription médiale d'un médecin (diabète, allergie alimentaire, intolérance au gluten...), je-veux-maigrir.com propose des conseils adaptés au profil. Les recommandations et conseils de Je-veux-maigrir.com ne sont pas adaptés aux personnes souffrant de pathologies chroniques ou aigues. En cas de doute, consultez votre médecin traitant.

Bilan gratuit